Public Disgrace pour Daisy

Samedi 17 Juillet à 22h à Paris.

Il y a bientôt un an j’organisais pour Daisy son premier gangbang, où déjà elle s’était donné en spectacle pour un couple voyeur, et où déjà sa maîtresse l’avait dirigé tout du long. Dès sa première pluralité, elle envisageait d’avoir une vingtaine de mecs pour elle. Parce qu’elle voulait être au centre de l’attention d’une foule. Si bien qu’au cours des discussions qui ont suivies l’idée d’un Public Disgrace a fait son chemin, pour aboutir début Octobre, pile au moment où il devenait impossible de se réunir en grand nombre…

9 interminables mois d’attente s’en sont suivi. Imaginez l’impatience et les idées qui ont tourné en boucle dans les cerveaux combinés de Daisy, de sa maîtresse et de moi-même. 6 semaines nous séparent encore de l’événement, l’excitation va monter, les désirs vont se cristalliser, et le scénario se précisera mais je vous annonce d’hors et déjà les ingrédients qui composeront le Public Disgrace de Daisy. Tout d’abord une jolie jeune femme de 25 ans, expérimentée en BDSM, ensuite sa domina tout aussi jeune tout aussi jolie et encore plus experte qui la dirigera tout du long, et qui donnera l’occasion à la salle d’apporter sa pierre à l’humiliation/objectification publique de Daisy. Elle sera baladée, exhibée, les volontaires pourront jouer tour à tour brièvement avec elle lors de sa présentation pour lui faire ressentir son rôle. Elle sera attachée, fouetté, un petit groupe de gangbangueur directif et spectaculaire lui offriront l’occasion de montrer ses talents en gorge profonde, et sa capacité à encaisser du « rough sex » y compris avec des grosses queues y compris en double vaginale ; enfin ceux qui le voudront pourront la souiller de leur jus ou d’autres fluides.

Présentation Daisy
Comme toujours, il s’agit de photo réelle de Daisy dans tout l’article

Attention, il ne s’agit pas d’un « gangbang avec spectateur » mais bien d’un Public Disgrace, il faut être au moins curieux de l’aspect de domination/soumission du plan. C’est un événement idéal pour explorer le BDSM et son articulation avec la pluralité, le public attendu étant composé au moins en partie de pratiquant(e)s chevronné(e)s vous aurez l’occasion d’échanger sur le sujet, voire de pratiquer ( ou de prendre des contacts). Les précédentes éditions des Publics Disgrace que j’ai organisé ont été l’occasion d’after très joueuses une fois le show fini et vu le public qui suit mes activités il est probable que ce soit à nouveau le cas. Il y aura donc des hommes seuls présents au cas où le spectacle de Daisy donnerait à certaines de mes invitées des idées. Leur nombre sera bien plus limité qu’à l’occasion de mes soirées habituelles car il est important que ce soit un événement auquel on puisse assister en ayant absolument aucune pression à faire « plus » que d’être spectateur, et que si on désire faire plus, ça puisse également se faire sans sollicitation masculine.

Concrètement, je n’ouvre les inscriptions pour le moment qu’aux couples et femmes seules. Le casting masculin se fera quand j’aurai une meilleure visibilité sur les participantes, messieurs merci de ne pas candidater avant qu’un article ne vous y invite. J’ouvrirai les portes à partir de 22h, et le spectacle commencera à 23h, il est important que nous soyons au complet à ce moment là merci de bien vouloir respecter ce créneau horaire d’arrivée. Il y a une participation aux frais de 40€ et une bouteille par couple, l’entrée est gratuite pour les femmes seules qui n’ont d’autre participation à fournir qu’une bouteille de ce qu’elles aimeraient boire. La salle peut accueillir une grosse centaine de personne (avec vestiaire, salle d’eau, et de l’espace où jouer), et les précédents publics disgrace ont réuni environ 80 personnes. Elle dispose d’un large balcon à partir duquel vous aurez une vue imprenable sur l’action.

Pour me faire part de votre volonté d’être parmi nous le 17 Juillet ou me poser des questions pour obtenir d’avantage d’information je vous invite à prendre contact avec moi.

2 commentaires

    1. I don’t do porn. Daisy isn’t a porn actress. Just a girl who wants to have fun and keep it private.

      She might publish some content from it, but i won’t.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *